dimanche, avril 23, 2006

casino de bordeaux

Hier , nous avons joué au Casino de Bordeaux avec Cocktail Bananas ( pour ceux qui decouvre le blog , je joue du banjo dans cette formation ) . Il n ' y avait pas Hugo , notre batteur . Calc , groupe dans lequel il joue est en tournée en ce moment . David , notre contrebassiste , jouait aussi dans Calc jusqu ' à récemment , mais il vient de les quiter , pour ce consacrer d ' avantage à Adam Kesher . Bref , nous jouions hier avec Cocktail bananas . Pour remplacer Hugo , nous avions pris David , batteur chez Sincabesa . Groupe de mathrock de notre collectif , l ' assonette . Pour entrainer David Sincab , nous avons joué dans la rue avant de se rendre au Casino . C ' etait donc sa premiere rue . Nous le connaissons depuis longtemps . Il a tres bien joué , tout s ' est tres bien passé . C ' etait tres etrange de jouer au milieu des tapis de pocker et autre roulette , mais nous recherchons cela , avec Cocktail Bananas : les situations improbables .
Puis , dans la nuit , j ' ai eu une de ces conversations récurentes avec quelqu ' un dont je taierai le nom . Quelqu'un que j ' aime beaucoup d ' ailleurs . Mais la conversation en question , elle , elle me fatigue . Je vous en fait part , tant je pense qu ' elle a sa place dans ce blog que je consacre egocentriquement à mon activité musicale : Le sujet ? Toujours le meme : ma demarche en musique . J ' y ai droit tous les quatre matins depuis plus de 10 ans . D' apres pas mal de gens , je m ' y prends mal . Ce que me disait cet ami , hier , c ' est que j ' aurais du faire moins de disques , mieux les enregistrer , aiguiser l' aspect marketing et faire quelques concessions . Ainsi , j ' aurais pu faire des tubes en veux tu en voila . Plusieurs choses à repondre , de ma part : Tout d ' abord , on ne sait pas comment les choses se seraient passé "si " . Ca ne sert donc à rien de se poser mille questions . De plus , en ce qui concerne les concessions : c ' est vrai , on m ' a proposé quelques fois des choses qui ne convenaient pas , et je les ai refusées . J ' en parlerai un jour dans ce blog . En tous cas , je suis content de les avoir refusées . Je peux m ' endormir tranquille tous les soirs , satisfait de ne pas avoir fait des disques qu il m ' aurait déplu de faire . A propos de ma prolixité discographique ( http://kimformation.free.fr ) : pourquoi aurais je du faire moins de disques ? Si j ' en ai la possibilité , si des labels sont intéréssés et si j ' ai les chansons ? Il y a un decret ? Du style " tu ne feras qu un disque tous les trois ans " ? Désolé , çà ne me va pas . Au moins un ou deux albums tous les ans , c ' est mon rythme , et je n ' oblige personne à acheter ces disques . Il parait que stratégiquement , c ' est mieux . Pourquoi ? Regardons Beck il y a dix ans , il n ' a jamais aussi bien marché que quand il sortait trois disques dans la meme année . Pour en revenir à ce discours comme quoi je m' y prends mal dans la vie , recadrons deux ou trois parametres : j ' ai 29 ans , je fais ce que je veux de mes journées , je n ' ai aucun connard de patron , je vis de la musique , je fais donc ce que j ' aime et çà paye en retour . Si çà n ' est pas une réussite , c ' est quoi ? Qu' est ce qu il me faut de plus pour m ' endormir serein ? Avoir des résultats concrets avec des chiffres ? Pas de probleme , je n ' ai pas de tabou là dessus : je gagne un smic , j ' ai sorti 14 albums , participé à 12 , sorti 9 singles , participé à 4 , ai fait 1200 concerts , eu une quarantaine de chroniques dont une seule négative . Ca ira ? Non , çà ne suffit pas , du concret c ' est avoir des tee shirt à son effigie ? M ' en branle . Pour moi , ce qui est concret , c ' est vos mails . Quant à un eventuel "tube " , j ' aimerais bien . Normal , je joue de la pop , çà veut dire populaire . Forcemment que le mot pop prends du sens quand l ' auditoire s ' élargit . Mais je ne vais pas me lamenter cinquante ans quand un de mes disques se vends peu. J ' ai autre chose à branler , et qui me tiens beaucoup plus à coeur que de faire des calculs stratégiques à la con :C ' est de faire de la musique du mieux que je peux avec mes convictions . Si ces convictions derangent , je m ' en fous . Je ne dis pas que j ' ai raison , mais ces convictions sont les miennes et je les defendrai coute que coute . Ces convictions sont simples : en faisant comme on veut et sans mensonge , on meurt en paix . Pour moi , c ' est ce qu il y a de plus important . J ' ai ma maniere de faire , et meme si elle est naze , elle est mienne . Comme dit Brassens dans " les trompettes de la renommée " en parlant de ses chansons : " si le public en veut , je les joue darre darre , s' il n ' en veut pas , je les remets dans ma guitare ...... sur mon brin de laurier , je m ' endors comme un loire " .
Ciao .

2 commentaires:

arthur a dit…

Alors là, je ne sait pas quoi te dire!!! mais je suis tout à fait d'accord avec toi Kim!! change pas! il en faut des gens comme toi! tchuss!

kim a dit…

merci Arthur .