samedi, octobre 17, 2020

Octobre

 Nous avons démarré, avec Cléa Vincent, une série de concerts dans des conditions spéciales. Les « concerts petits déjeuners » en duo acoustique « kim&clea ». Il y’a eu l’annonce de la fermeture des bars à 22h, alors nous avons proposé notre premier concert du matin, à 9h à la brasserie Dédé La Frite, Paris 2. Ensuite le lendemain je jouais en privé chez un particulier. Puis nous avons appris que les bars allaient fermer, tout simplement, à Paris. Ce coup ci, toujours avec Cléa, nous avons lancé notre premier « concert fugitif ». Concert sans lieu. On se promène en jouant dans la rue, d’un lieu secret à un autre lieu secret. Pour tous ces événements nous tablons sur le coté discret et mystérieux de ces concerts incongrus. Et ça marche. Le public, bien que restreint par les normes sanitaires, répond présent hyper rapidement. Ainsi nos idées ont circulé. Nous remettons ça cette semaine et des journalistes se déplacent. 

Depuis le déconfinement j’ai joué 17 fois. Je suis ravi de ce score. Mes prochaines dates ne sont pas annulées. 

Nous venons, à Paris, de tomber sous le coup d’une période de couvres feux. Mais avec nos propositions de live dans des horraires différentes, nous passons entre les interdictions. 

Aujourd’hui faire de la musique relève de la résistance culturelle. Car rappelons le, la musique n’y est pour rien dans la diffusion du virus. Ce que les autorités sanitaires visent, c’est la trop forte promiscuité du public lors des concerts. Mais qui a dit que l’on devait être collés aux concerts? Les producteurs, qui entassent le public pour plus de rentabilité. Ce bras de fer entre eux et le gouvernement ne nous regarde pas. Nous pouvons inventer d’autres modèles. 

J’ai avancé sur mes enregistrements pour mon prochain album solo, du moins celui prévu en 2021 chez Z and Zoe records, ainsi que sur le prochain album de Les Clopes. 

Je réalise en video de plus en plus de tutos sur la musique, uniquement visible pour une poignée d’abonnés, eux même groupuscule de mon groupe privé Super Pizza Club. 


Mon prochain album solo est prévu pour le 5 novembre, il s’appelle « rock » et il sort chez Super Apes


mercredi, septembre 30, 2020

KIM & QUENTIN ROLLET « METTENT UNE AMBIANCE DE MALADE" CD album






Des chansons des disques et tout








 Les engagements continuent de fleurir. Comme si nous nous habituions à cette pandémie. Ici une date de concerts, là une date de tournage. 

Je continue d’enregistrer des chansons et musiques. La semaine dernière j’ai fini deux chansons pour un album pop que je prévois pour sortir chez Z&Zoe records. 

Dans le même temps j’ai accuilli la sortie de l’album de Béton Plastic. Un groupe de rock punk francophone, fictif, avec des prises qui parfois datent de 1999. 


Le voici 

Ici https://craignos.bandcamp.com/album/b-ton-plastic


Il est disponible sur toutes les plateformes. 


Pour la scène le groupe s’est réellement monté avec mes amis Ollie, Batist et Romain (Jérôme Violent). Pout l’enregistrement j’ai tout joué sauf la batterie de la 11 (Ollie) et la basse de la 11 (Blondine). 


Ce week-end je partais pour un concert en appartement à Mulhouse. C’était un chouette moment. J’ai pu chanter un duo avec Françoiz Breut qui était là. 

De retour à Paris j’ai calé des dates de tournage pour un sujet vidéo sur la musique, produit par La Biscuiterie, puis terminé une chanson pour Les Clopes. Il s’agit ce coup ci d’une chanson écrite par Guillaume Bouchateau. 


Puis Quentin Rollet m’a donné des nouvelles de notre album en duo, que nous récupèrons ces jours ci en cd. Il sortita bientôt. C’est du free jazz. Quentin y joue du sax et d’une machine, je joue la batterie. Rubin Steiner nous a fabriqué un clip. 


Kim & Quentin Rollet « police les mains en l’air »
https://youtu.be/y1tVRImyYvc


Et puis avec Cléa Vincent nous avons mis en place un premier « concert petit dej ». Comme les bars ferment à 22h nous avons proposé cela. On joue vendredi matin.!



mercredi, septembre 23, 2020

Septembre adaptation

 Le flou organisationnel continue. Pour autant j’arrive à tenir mon agenda. Depuis la sortie de mon album solo « confinado » j’ai reçu quelques articles favorables et j’ai répondu à des questions. Pas encore en ligne. J’ai posté des clips rudimentaires. J’ai aussi terminé l’album de Béton Plastic, qui sort fin septembre, et un album pour Calme, qui sort début octobre. Nous avons programmé le visuel et la sortie de mon prochain album, « Rocks » avec le label Super Apes. Ça sortira le 5 novembre en cd, k7 et dg. 

Le week-end du 11 et 12 septembre fut intense. Je jouais en déambulatoire total acoustique le vendredi 11 à Canteleu. Deux concerts parmi les gens. Masqués, terrorisés par les annonces du gouvernement. Ce même soir je jouais comme batteur de Victorine. Je jouais de la batterie électronique et ce fut un défit puisque celle que j’utilise est paramètrée pour un gaucher. Or je suis droitier. Cela dit à la batterie on apprend souvent à jouer des deux côtés. C’est intéressant, bon pour le cerveau et la psychomotricité, et certains paternes ne donnent pas le choix. Le soir je sentais une légère tendinite. Le lendemain je jouais trois fois, toujours en acoustique déambulatoire. 

Ravi de ne pas avoir eu d’annulation cette fois là. 

Puis la semaine a continué. J’avance sur un album pop prévu depuis longue date sur le label Z&Zoé. Je planche dessus depuis  un moment et il arrive que je sorte finalement certaines chansons sur mes albums en cours. Ainsi c’est un dossier qui se remplit. Car je souhaite quelque chose de précis que je n’arrive pas à expliquer. Une chanson comme « les chanteuses » aurait pu rester dans ce dossier mais j’ai eu envie de la sortir sur « confinado ». 

Des papiers, des déclarations, des dépots de chansons à la sacem. Oui j’ai aussi fait ça. Et puis la recherche d’engagements aussi. Avant le confinement il était possible que je valide un engagement pour la fabrication d’un spectacle de théâtre. C’est à l’arrêt. 

Samedi dernier j’ai ouvert en concert pour mon vieil ami Fandor. En solo. J’ai joué « les chanteuses ». C’est amusant comme texte à chanter. 

Je suis en train d’écrire des chansons pour un personnage chanteur pour jeune public. Je reste secret.

mardi, septembre 08, 2020

« Les chanteuses » mon nouveau clipounet

 Voici « les chanteuses » mon nouveau clip, extrait de mon nouvel album « confinado ». Un clipounet, je devrais dire ,car il est fabriqué avec bidules et des machins. Pour autant il me tient à coeur car c’est une chanson dédiée aux chanteuses. Certaines que je connais et à qui j’adresse un immense merci pour la confiance qu’elle m’ont faite musicalement. D’autres que je connais moins mais dont j’admire la musique. Certaines dont les noms me permettaient de fabriquer une phrase dansante dans le texte, d’autres à qui je pense et à qui j’adresse un clin d’oeil quelque part dans le clip. Et puis des chanteuses idoles que je ne connais pas personnellement, et enfin celles que j’ai pu oublier. Bisous


KIM « les chanteuses » https://youtu.be/I8MfxdGt7rM

jeudi, septembre 03, 2020

Nos 3 livres sur la musique



 

 

3 livres sur la musique écrits par Xavier Lelievre, Alan Sapritch et oim, et illustrés par Pauline de Taragon et oim. A destination des écoles

mardi, septembre 01, 2020

Confinado, mon nouvel album

« Confinado » mon nouvel album, sort aujourd’hui en cd et dg Spotify https://open.spotify.com/album/5Yj5mf1U0g6Xs4E8rfROrw?si=CAJd3ai_Q0qXmTV-wGEESw Itunes https://music.apple.com/fr/album/confinado/1523739835 Deezer http://www.deezer.com/album/160908262 Bandcamp https://kimmusic6.bandcamp.com/album/confinado Commande en cd http://leblogdekim.blogspot.com/2020/08/confinado-album-cd.html?m=1

jeudi, août 20, 2020

« Lola’s somebody else, Angela’s someone new » nouveau clip


 Il s’agit aussi d’un nouvel extrait de mon album « confinado » qui sortira le 1 septembre en cd et dg

KIM "Lola's somebody else, Angela's someone new"
https://youtu.be/TrwmykRt8Fc


Le clip a été réalisé par Loic Dauvillier. Il est dessinateur, musicien, auteur, label manager chez L’Autre Label, chez qui j’ai prévu de sortir un disque également. 


C’est un mois d’août assez calme pour la musique. Pour autant je prépare la rentrée. Je prépare aussi deux nouveaux albums pour le collectif Calme. Un que j’enregistre en solo et un autre préparé par Julien Retaillaud du groupe Carmine. Il avait produit mon premier album solo en 1995 et nous nous sommes revus. Avons plein d’envie. 

Je prépare aussi un disque de jazz avec Quentin Rollet. 



mercredi, août 12, 2020

« 55 improvisations durant le confinement »

 Je viens de publier un nouvel album. Pour ceux qui suivaient mes blogs durant le confinement ce ne sera peut-être pas nouveau: il s’agit de mes « 55 improvisations durant le confinement ». Le titre est assez clair. Je suis déçu d’avoir été censuré par Apple et Spotify qui refusent de distribuer mon disque. La cause? Ils ne livrent plus de musiques improvisées. Ni de musiques de moins de trente secondes, ni d’album avec des titres génériques suivis de chiffres. Une censure de distribution totalement débile quand on sait qu’un musicien comme Burzum a le droit de diffuser sa musique pleine d’appels à la haine. Mon crime à moi: improviser. Vous pouvez écouter l’album sur toutes les autres plateformes 

http://www.deezer.com/album/158581602


Quant à « confinado » mon album prévu pour le 1 septembre, il sortira en cd et digital partout. Voici déjà un clip: 


KIM « push the button non j’veux pas pécho le covid »
https://youtu.be/U9Me3WcWZuE

jeudi, juillet 30, 2020

« Route Départementale 75 », mon nouvel album, sort aujourd’hui

« ROUTE DÉPARTEMENTALE 75 » mon nouvel album, sort aujourd’hui en digital, il est constitué d’un seul morceau de deux heures de musique perpétuelle. J’ai fabriqué une musique, qui, je l’espère, n’a ni début ni fin

Itunes https://music.apple.com/fr/album/route-d%C3%A9partementale-75/1504488375

Spotify https://open.spotify.com/track/4PznaTuNextpqJeyl9kZB2?si=qaRIl-WGTwSb-9rQz72Ruw

Deezer http://www.deezer.com/track/913194562

Youtube (clip pour vous hypnotiser) https://youtu.be/EQ-WAA_VtL0

Pochette Annabelle Fadat


samedi, juillet 25, 2020

Concerts en jardin

Hier je jouais à Trélou sur Marne, dans un jardin, grâce à La Biscuiterie, salle de spectacle de Chateau Thierry, que j’aime beaucoup. Cet été ils organisent des concerts dans des lieux aérés avec bonne distance entre les gens du public. C’est une salle qui a rebondi suite à la crise sanitaire pour chercher des solutions. Ainsi je jouais pour la sixième fois en public, depuis le déconfinement. J’ai apprécié de jouer dans ce cadre. En ce moment, les concerts sont rares, pour certains ils sont même impossibles, et je sens que mon rythme habituel est rompu. Pour certains de mes amis qui n’ont pas encore rejoué live, ça va être un moment étrange. Mon précédent concert date du 9 juillet et pourtant je me sentais quelque peu rouillé. Pour parler plus clairement, certains réflexes reviennent moins vite qu’il y’a quelques mois, du fait de ce confinement. Certains accords qui ne se plaquent pas avec autant de fluidité, le poignet qui se chauffe plus lentement. J’ai repris les concerts en mai, en formule miniature devant très peu de gens, pour éviter de rouiller. J’ai la chance d’en avoir fait quelques uns et d’avoir encore des dates qui arrivent, sans savoir si elles vont sauter ou pas. Le re confinement reste une crainte. Mais le fait de remplir l’agenda permet de jouer en concert et donne de la perspective. J’ai encore 7 dates qui arrivent. Les promesses d’après dépendent de la ré ouverture des salles en lieu clos. L’autre difficulté en ce moment c’est de pouvoir jouer avec des musiciens. Si il est possible de jouer en concert, les organisateurs préfèrent les formules solo, qui passent mieux pour des raisons sanitaires. Enfin, nous sommes certains à jouer cet été. Pourtant les médias titres que les « concerts ne reprendront qu’en 2021 ». Une fake news doublée d’un mépris pour ceux qui trouvent des solutions. Nous avons du public, parfois des scènes, souvent des sonos, souvent des cachets. Je ne sais pas en quoi ce ne sont pas des concerts. Qui plus est l’été les concerts sont souvent en extérieur. Les médias sont difficiles à comprendre. 

vendredi, juillet 24, 2020

Mixages terminés

Ce coup ci c’est bon. J’ai trouvé le chainage qu’il me manquait pour le mixage de l’album rock dont je parlais ici. Un chainage c’est une suite d’éléments qui, en chaine, permettent le mixage. Certes la mise en volume par l’agrandissement de surface sonore est importante. On place ici des réverbérations, ici des delay, par là des effets de phases. On donne une profondeur de champ. Certes. Et oui, le bon équilibre des fréquences donnera du relief au mixages. Pourtant une fois les pièces formées, une fois les équilibres de fréquences dessinés, le mixage n’est pas prêt. Il lui manque du caractère. Les effets spéciaux peuvent ajouter du fantasme et de la couleur. Ils raconteront des choses en plus. Par exemple un chorus sur une guitare donne un aspect liquide. Et ces choses là sont des partis pris esthétiques. Le fait de ne désirer aucun effet peut être aussi un parti pris. A partir de ce moment là les chainages vont être cruciaux. Cet ajout de couleur, qu’on pourrait comparer à l’étalonnage d’un film, va donner toute sa lumière, tous ces contours au mixage. On mélange des pistes sonores oui, mais lorsqu’on les colore il faut trouver l’ordre de passage et les bonnes matières. Pour comparer à la peinture, je dirais que ça ne revient pas au même de peindre les verts avant les jaunes, les aquarelles après les acryliques. C’est une cuisine et je n’avais pas trouvé les bonnes façons de faire avec ce disque rock. Il a été enregistré en décembre 2014 au studio CBE, en quasi improvisation sur des chansons à moi, certaines déjà publiées et d’autres non. Je voulais un disque de hard rock. Mais mon jeu de guitare était blues rock, le jeu de batterie de Ollie Joe garage et la basse de Blondine dub. Il aurait été possible de le mixer comme le second PIL, mais les chansons était bluesy pop, pas du tout kraut. Pas du tout dub. A l’écoute du résultat je n’ai pas su quoi faire de ce disque en 2015. Je l’ai laissé de côté. Entre temps les chansons qui étaient neuves sont sorties dans d’autres versions. 5 ans plus tard j’écoute cet album perdu et j’ai envie de le mixer, et Super Apes est tenté de le publier. Comme j’étais en train de mixer mon album « confinado » prévu pour septembre, il a fallu que je change mes méthodes. Mes limiters et compresseurs étaient trop agressifs pour cet album rock. J’ai beaucoup cherché le son de cet album rock. Puis j’ai trouvé cette semaine. Les dix titres sont dans la boite. J’ai même une idée de pochette, que je vous montre ici.
Un carré blanc avec nous trois musiciens dedans. Ollie, Blondine et moi. 


samedi, juillet 18, 2020

Slalom

Alors que l’épidémie repart, je slalome entre les dates de mon agenda. Un concert festival de janvier vient de s’annuler. Bien sûr janvier 2021 est loin mais il s’agit d’une soirée spéciale durant laquelle mes amis et moi devions accompagner tout un tas d’interprètes. Impossible à organiser les prochains mois à cause de ces difficultés d’agenda. La soirée est reportée.
Plus pénible: la salle Les Cuizines annule une date de notre duo Kim&Cléa sans nous prévenir et en l’annonçant sur internet. Non content de l’apprendre sur le web, j’ai été tagué par la salle sur Instagram. Lorsque je leur écris pour leur faire part du manque de correction, ils évoquent la situation compliquée du Covid. Taguer un compte sur Instagram demande 3 secondes. Ecrire un mail d’annulation demande 25 secondes. Je n’ai pas été ravi de cette impolitesse. Je l’ai fait savoir, Cléa aussi, et l’organisateur également. Ce qui est injuste et déplaisant c’est que c’est la salle qui nous considèrera comme des râleurs. Les salles ont toujours raison. Les producteurs aussi. Nous, musiciens, ne sommes que des pions. L’industrie de la musique est également la seule à n’avoir jamais admis faire des erreurs dans la gestion de la crise économique culturelle. Les maisons de disques ont accusé les musiciens de ne pas savoir évoluer. Puis elles ont accusé le public de pirater la musique. Puis elle a accusé internet d’être perméable, puis les disquaires d’être sectaires. Enfin elle a accusé les tourneurs et producteurs de spectacle de s’enrichir sur leur dos. Les maisons de disques en sont même venues à taxer les spectacles sur le dos des tourneurs avec la seule excuse de « c’est bien normal ». Enfin, étant incapable de gagner un centime, les maisons de disques ont décidé de monter des boîtes d’édition musicale pour récupérer la moitié des droits d’auteur avec la même excuse: « c’est bien normal après tout ». Ajoutons que les maisons de disques prennent 80% de la recette dans le cas d’une licence et 93% dans le cas d’un contrat d’artiste. Bien sûr pour nuancer tout cela, je dirais que je comprends une chose: la bataille de l’investissement musical est semé d’inconnu, et la prise de marché est une sacré bataille. Mais tout de même, un peu de tenue. 

vendredi, juillet 17, 2020

Agenda mix et projets

Depuis deux jours je mixe des chansons. 3 pour Les Clopes, et 6 pour mon disque prévu chez Super Apes pour l’automne. Le résultat, très garage, commence à me plaire. Mon album « confinado » est prêt pour septembre. Alors je continue les mixages pour celui d’après. Et je commence à fabriquer l’album 2 de Les Clopes. 
Et puis l’agenda se remplit, avec des promesses. Jouera t’on? 
Ce matin j’ai aussi eu une réunion avec un label jeunesse pour un projet de disque. Je ne sais pas encore si je peux en parler. J’attends l’aval. Mais je suis super content. 


lundi, juillet 13, 2020

Concert chez Alriq

Ce fut un super moment. Le 9 juillet j’avais une carte blanche chez Alriq, à Bordeaux. A cause des mesures sanitaires la date était difficile à maintenir. J’avais invité 8 musiciens en plus de mon concert. La préfecture a enlevé 1/3 de la jauge normale d’Alriq pour cause de covid. Alors nous avons enlevé 1/3 de notre somme sur nos cachets. Et la date a pu se faire. Il y’avait Siz, Cléa Vincent, Cocktail Bananas, Th Da Freak, Blondine Morrison, Jessica Bachke, Henri Caraguel, Damage Case et moi. Nous nous sommes parfois mélangés. J’ai présenté tout le monde pour la lisibilité. Nous avons fait complet à 400 places et ce fut un soulagement de pouvoir jouer en live pour autant de gens. J’ai repris les concerts en mai, rapidement, dans des jauges miniatures, chez l’habitant, mais là c’était une grosse jauge. Avec mesures sanitaires, en plein air avec masques et gel. Rejouer avec du volume sonore était super agréable. C’était les 30 ans du lieu!
La suite, on verra. J’ai des dates. Est ce qu’elles vont toutes avoir lieu? J’entends parler d’un confinement du sud ouest dans trois semaines. On verra. En ce moment c’est comme ça: on verra. 







mercredi, juillet 08, 2020

Mixages

Hier j’ai fini les mixages de « confinado » mon album prévu pour septembre. J’ai aussi écouté l’album que j’ai prévu pour octobre, chez Super Apes. Un album de rock. Et je vais devoir revenir à zéro. Le chainage que j’ai utilisé pour le mixage ne convient pas. J’ai utilisé des machines secrètes. Mais dans le mauvais ordre. C’est difficile de revenir en arrière sur un mixage ou n’importe quel procédé musical. Pourtant on ne revient pas vraiment en arrière. J’ai appris pendant ce premier mixage. J’y ai vu un traitement sur la guitare, auquel je ne pensais pas. Ca restera en filigrane dans le prochains mixage. Et puis ça m’a rendu des oreilles fraîches pour « Confinado ». Ce qui est difficile c’est de terminer une journée avec des résultats à la poubelle. 

mardi, juillet 07, 2020

vendredi, juillet 03, 2020

Mixages, sacem, live a la maison

2 chansons mixées pour mon album punk prévu en octobre chez Super Apes.
De retour dans mon compte Sacem, je vois que certains titres n’ont pas été enregistrés. Parfois je co écris avec des gens. Et là ils n’avaient pas signé les papiers. A refaire. Donc je suis allé à la fouille puis au redépot.
Entre 2005 et 2010 j’ai lancé un abonnement à des cdrs mensuels qui s’appelaient les « live à la maison ». Je le faisais sans public puis envoyais le cdr aux abonnés. Récemment, durant le confinement, j’ai souhaité reprendre cette formule, après dix ans d’arrêt, et ce coup ci en format vidéo. J’ai des abonnés. Hier j’envoyais le numéro 62. Un des abonnés s’est aussi abonné aux anciens numéros de la saison 1, celle en cdr. Et c’est un sacré fatras d’archivage. Ainsi j’ai découvert récemment dans mes disques durs que j’avais enregistré 59 cdrs live à la maison, et non pas 48 comme je croyais.
Donc j’archive, je copie et j’envoie par paquet de 5 cette commande à Xavier. Au passage en archivant proprement.


 Extrait de mon live à la maison 62 avec des incrustes vidéos



 Les lives à maison 6,7,8,9,10 ( en 2006. J’en parlais dans ce blog à l’époque)


jeudi, juillet 02, 2020

Mixages et sacem

Des travaux dans mon plafond m’ont mobilisé et m’ont fait perdre du temps. J’ai tout de même continué le mixage de mon album punk prévu pour octobre chez Super Apes.
Ça et des dépots de chansons à la Sacem. 

mardi, juin 30, 2020

Bibi dans Vanity Fair et en interview vidéo aussi

Merci Hervé pour la capture

Et ici une interview
BONJOUR MUSIQUE: KIM GIANI
https://youtu.be/asvl-pjmroE

Enregistrements

Aujourd’hui je continue à chercher comment donner du mordant à ma chanson pop de l’autre jour. 4e version. Rien ne se passe. Elle ne me fait pas d’effet. Derrière la guitare pourtant j’y croyais. Elle va aller dans le casier « coussinet ». Un endroit où je range les chansons innachevées. 

samedi, juin 27, 2020

Enregistrements

En cette période de pause forcée des concerts, ou disons de ralentissement obligé, j’ai décidé de terminer des albums que j’avais en jachère et de les publier, tout en enregistrant la suite. Fin juillet je sortirai « Route Départementale 75 » dont je vous ai parlé. Un album kraut. Puis en août « 55 improvisations durant le confinement » dont le titre est assez clair. Cette semaine j’ai terminé une chanson, et ainsi l’album de septembre qui s’appelera « confinado » et qui est pop, relativement synthétique, chanté en espagnol, français, anglais, allemand et russe, avec les participations de Valérie Hernandez, Cléa Vincent, Marie Klock et Jessica Bachke, tantôt au chant, tantôt aux textes, parfois les deux.
J’ai également un autre album à finir pour l’automne. Il s’agit d’un disque rock enregistré en trio, avec Blandine à la basse et Ollie Joe à la batterie. Je n’ai jamais terminé cet album enregistré en live au studio CBE. Il y’a du chant à faire ça et là et des mixages. Celui ci sortira chez Super Apes à l’automne. Je me penche dessus ces derniers jours.
En même temps cette semaine j’ai continué l’enregistrement de chansons pour un album à paraitre chez Z and Zoe records dans plus d’un an. Malheureusement après trois versions de la même chanson, je dois passer à une autre et la laisser de côté. La sauce ne prend pas. Pour mes disques pop je peux enregistrer jusqu’à 15 versions de la même chanson. Pour le moment je ne trouve pas la direction. Je suis motivé par un riff et un motif de chant mais je n’ai pas encore trouvé un tempo et un arrangement qui fait balancer la mélodie. Pour une chanson de folk je pourrais m’arrêter là et la finir. C’est peut-être ce qu’il se passera. Si je tente de la rendre pop, alors le balancement doit entrer en collision avec l’immédiateté de la mélodie. Si la mélodie est immédiate sans un balancement qui vient faire basculer la chanson, alors ce ne sera qu’une rengaine. Après deux jours sur cette chanson, dont je ne peux pas parler ici, je dois la laisser de côté. Pour le moment. Je suis sur cet album depuis un an. J’ai tout un tas de brouillons de cotés. 

jeudi, juin 25, 2020

Album jazz, chansons, librairie

Ainsi nous préparons, avec Quentin (je vous en dirai plus tantôt) un album de jazz. En réalité il a improvisé sur un album de batterie solo que j’ai sorti en 2016, « de la drum ». Cet album a aussi servi à l’acte 1 de notre spectacle « de la » avec Héloise Vellard, qui mélangeait danse musique et comédie. En 2016 j’ai aussi utilisé ce même album pour m’accompagner dans un album de Stan G, personnage fictif que j’ai inventé. Ce serait un débutant au saxophone, ce qui était mon cas en 2016 (même si j’avais soufflé ça et là en 2006) qui se verrait accompagner par un batteur beaucoup plus expérimenté. Le cas qui n’arrive jamais en jazz. Je me voyais mal, avec un mois de sax alto, débarquer dans une répétition de musiciens jazz « qui veut jouer avec moi? ». Alors j’ai utilisé « de la drum » et j’ai joué par dessus. Puis j’ai ajouté des instruments. Et l’album de Stan G etait prêt. J’ai commencé la batterie à l’âge de dix ans. Alors le mélange des deux instruments donne un disque intrigant, probablement mauvais, mais que j’ai aimé faire. En 2019 ces mêmes prises de batterie de « de la drum » ont servi de base pour notre album en duo avec Madame Patate sous le nom de Mikatap. Puis nous préparons un album aujourd’hui avec Quentin, le fond de sauce c’est « de la drum »
J’ai du aussi m’occuper de l’organisation de mon prochain concert carte blanche chez Alriq à Bordeaux, avec Th Da Freak, Siz, Cléa Vincent, Cocktail Bananas, Damage Case, Jessica Bachke, Henri Caraguel, Blandine. Puis le concert du 7 juillet, « Kim & La Pizza » fut reporté. Les agendas sont complexes en ces temps incertains, entre déconfinement progressif, attente d’annonces du gouvernement, peur d’un rebond. 
J’ai ensuite enregistré une chanson dans le costume vocal et musical de mon personnage Jean Pierre Fromage. « L’éloge funèbre au fieffé pompiste » a été écrite par Alan Sapritch. Je l’ai postée hier sur YouTube. Je prépare, étape par étape, le deuxième album de Jean Pierre Fromage. 
Puis j’ai enregistré 6 titres pour de la musique de librairie, dont le nom péjoratif est « la musicomètre ». Je ne sais pas si ce sera gardé. J’aimerais beaucoup. C’est un nouveau réseau et je démarre dans cette envie là. 
La semaine dernière j’ai eu une audition pour un rôle dans un spectacle comme comédien chanteur musicien. Mais je ne suis pas pris. 
Aujourd’hui j’ai enregistré une chanson pour mon futur album chez Z and Zoé records. C’est prévu pour dans beaucoup de mois. Ce sera pop. 

jeudi, juin 18, 2020

Mag, dates, organisations, dates, audition



Certains de mes disques en pack de soutien à Total Heaven 


Le mag Groupie

Mes nouvelles dates 



Depuis quelques jours j’ai organisé quelques choses. D’abord un soutien au disquaire Total Heaven. J’écoule le stocks de mes disques solo là bas, tout au moins certaines pièces, qui forment un pack soldé dont les fonds vont à Total Heaven, pour soutenir leur travail excellent en temps de crise sanitaire.
Puis les concerts commencent à se ré organiser. J’ai de nouvelles dates, ci dessus et j’en suis ravi.
Et puis j’écris donc dans Groupie, ça sort en ce moment et j’ai écrit un pavé sur Marie Klock.
Cet après-midi je préparais un album avec Quentin, un jazzman, je vous en parlerai plus tard. Je montais le 32e épisode de mon podcast chez Radio Rectangle. Et aussi j’avais une audition pour un rôle dans un spectacle. Je ne sais pas si j’aurai des nouvelles ou non.
Les choses avancent, en ces temps incertains. Toujours aucune nouvelle d’une signature de notre décret pour le régime des intermittents. Que dalle. Silence radio. Je continue à jouer, à fabriquer des choses, soumis, comme tous mes amis, à un mépris lourd à recevoir de la part du gouvernement. 

vendredi, juin 12, 2020

Avec Nancy Sinatra

Si c’est pas fou, ça!
En 2011 j’ai joué de l’omnichord sur l’album de Black Devil Disco Club. Et la chanson était chantée par Nancy Sinatra.
Nos deux noms sur les crédits, quelle folie!!


« Route départementale 89 » mon nouvel album en cd

Le voici en cd

mardi, juin 09, 2020

Article dans Benzine et interview dans Facezine

Enregistrements

Ca y’est mon matériel est révisé. Je prépare les captures définitives de ce que je sortirai en août, les « 55 improvisations durant le confinement ». Le titre indique ce que c’est. En juillet je sortirai « Route Départementale 75 » qui est la suite de « Route départementale 89 » et qui est un album d’un seul morceau de 2 heures. Il y’aura une animation visuelle en même temps pour Youtube. J’ai préparé cela vendredi. Par ailleurs Quentin Rollet a improvisé des saxophones sur des parties de batterie que j’ai en stock. Je mixe cela aujourd’hui et je suis ravi de ce que ça donne. Super Apes me propose de sortir un album en octobre que j’avais prévu pour être rock. Il s’agit d’une session studio de 2014 que je n’ai toujours pas finie. Enregistrée à CBE avec Blandine à la basse et Ollie Joe à la batterie. J’ai aussi prévu un disque pop en septembre. Tout ceci me fait faire de la place pour un autre disque que je prépare pour Z&Zoe Records. 

samedi, juin 06, 2020

De la nuance

En ce moment, dans des discours politiques ou sur des sujets de société, j’entends beaucoup dire qu’il faut savoir nuancer. Je n’entrerai pas dans le débat sur ce sujet car mon avis est radical et peut choquer. Pour moi c’est la nuance et le luxe de se l’atribuer qui donne la violence d’une innaction lorsqu’il serait l’heure de trancher. En effet, je l’assume, je suis radicalement à gauche. Et comme j’ai envie de parler musique, je me rends compte que c’est aussi le cas en musique. J’ai horreur des musiques qui tentent de jongler pour mettre tout le monde d’accord. C’est ce qu’on entend quand on veut jouer pop. « Tu vas mettre tout le monde d’accord ». Qu’est ce que j’en ai à cirer de mettre tout le monde d’accord? J’aime au mieux poser des questions, au pire trancher. Les disques middle of the road ne m’intéressent pas. Bien sûr métisser les langages me passionne. Mais lisser pour s’adresser au plus grand nombre, ne pas effrayer, j’en ai rien à cirer. Etre radical en musique c’est faire le cadeau de la franchise à qui écoutera. 

vendredi, juin 05, 2020

La reprise lente et l’ordinateur

Hier j’ai à nouveau joué en concert chez l’habitant. Une seule personne. Un concert court, au matin. Tout cela avec masque et gel. Je prends cette expérience en attendant que l’on puisse jouer devant plus de gens. Par la suite j’ai été contacté par une salle de spectacles qui organise ce genre de concerts ultra intimistes et prépare un été sous ce mode là. Puis la guinguette Alriq m’a appelé pour que l’on confirme une date de juillet en retaillant le budget puisque leur jauge a été emputé d’un tiers. Pour nous, musiciens de scène, le déconfinement n’a pas vraiment commencé. Et même si je suis resté actif en webcam show et concerts chez l’habitant j’ai envie que le gouvernement signe les promesses qu’il a faite, que les lieux puissent à nouveau accueillir des spectateurs et que les choses redémarrent. 
Cette semaine a aussi été celle de la mise à jour de mon matériel d’enregistrement. Ce fut long, me voila à jour. J’ai horreur de l’informatique. J’ai envoyé ma vidéo « live à la maison 49 » à mes abonnés. J’ai mixé 10 instrumentaux. J’avance, sans savoir à quelle sauce nous allons être mangés, nous musiciens français. 

mercredi, juin 03, 2020

"Route Départementale 89" mon nouvel album

Mon nouvel album est constitué d'un seul morceau d'une durée d'une heure. La photo est d'Annabelle Fadat.

Commandez ici:








vendredi, mai 22, 2020

Nouveau tableau pour Anne Cécile Kovalevsky


Conf/déconf

Le confinement fut un épisode angoissant. Le déconfinement aussi, d’une autre façon. Durant le confinement j’ai tenté de profiter de cette période comme un camp d’entraînement. Il se peut qu’il y’ait d’autres périodes de ce genre. Le constat fut sévère: mon métier, ou du moins ce qui constitue les 80% de mes revenus, le métier de musicien de scène, a été démoli. En attendant que les structures se réorganisent j’ai décidé de me débrouiller le mieux possible, pour essayer, pour avancer, pour ne pas attendre des décisions d’état totalement incompréhensibles aussi. Je sors du confinement avec des tableaux qui ont été vendus, beaucoup plus de ventes de disques que d’habitude, un tiers de mes dates annulées ont été payées, un autre tiers s’est vu être à l’équilibre grâce aux live webcams que j’ai donnés, le dernier tiers se transforme en reports de dates. Dans l’ensemble j’ai aussi eu des promesses de programmations, et j’ai aussi touché mon premier salaire comme compositeur de musique de librairie. 
Je sors du confinement avec mes heures en poche, sans savoir quand mon renouvellement de statut d’intermittent aura lieu car les annonces du gouvernement sont floues. J’ai monté plusieures formules de live webcam. Une en face à face, une en différé, une en salon multi webcams, et une en abonnement mensuel. J’en suis à 25 live webcam payants. Je viens d’en terminer un sur le compte Twitch de FroggysDelight et c’était vraiment un chouette moment. Il me donne envie de replonger dans ce site, Twitch, sur lequel j’avais ma webtv en
2009, TELEKIM,  lorsque Twitch s’appelait JustinTv. Ma chaine est toujours disponible. Mais les technologies de flux webcam ont évolué. Je me sentais restreint par le web mais en même temps plein d’envies, en 2009. Il faut que j’étudie ça. 
J’ai repris les concerts. Hier, en chair et en os. Je propose des concerts très courts et pas loin de chez moi, avec masques et gel pour ne pas prendre de risque. Hier j’ai joué pour deux personnes. Pas loin, pas cher, pas long, pas dangereux. J’étais ému de rejouer en chair et en os. J’ai un autre concert chez des particuliers prévu. Et peut être un troisième. On verra bien. Le déconfinement c’était aussi de poster toutes mes commandes en retard. J’étais surchargé de choses à faire pour me sortir de ce pétrin dans lequel nous avons tous été avec le confinement. Alors j’ai peu écrit ici. Le virus est encore dehors. Tout est incertain. On verra. 

jeudi, mai 21, 2020

jeudi, mai 14, 2020

Mon album d’avril

Mon album du mois d’avril arrive en cd ( retard cause covid ) Bientôt celui de mai. Les commandes partent

lundi, mai 11, 2020

Quarantaine 55

Dernier jour de confinement et dernière improvisation

https://soundcloud.com/kimgiani/kim-quarantaine-55

Je me rends compte que j’écris mes post dans un autre blog depuis des jours. Je vais rectifier cela

mardi, avril 28, 2020

43e jour de confinement

Mon album « les sessions du Carreau capturées par Cléa Vincent » est sorti. J’ai mis en place 3 dispositifs de concerts via webcam différents. J’ai mixé une soixantaine de nouvelles chansons et musiques. J’ai recommencé à booker des dates avec une forme d’incertitude quant à la faisabilité des agendas. J’ai eu quelques articles. Plein de mes amis et moi même planchons sur le nouveau disque de Jean Pierre Fromage. L’aide Audiens aux intermittents du spectacle m’a été refusée, et à en croire les témoignages il s’agit d’une loterie. Ou d’une mascarade. Ce sont 43 jours que j’ai passé à tester des choses pour la suite. Comme ma page privée sur internet, mes abonnements vidéos. C’est 43 jours que j’ai passé à proposer une improvisation par jour. A déclencher des sorties digitales qui arriveront bientôt. 43 jours durant lesquels il m’a été difficile de joindre mon distributeur. 43 jours que je n’ai pas passé à attendre un geste de l’Etat, ou une bonne nouvelle du ministère de la culture. 43 jours durant lesquels j’ai choisi de me préparer à la prochaine catastrophe écologique. 43 jours durant lesquels j’observe nos producteurs s’étouffer dans des « on réfléchit à des solutions » pendant que j’ai livré à ce jour 15 concerts payants. J’ai des idées pour la suite. J’en parlerai plus tard, car elles dépendent  des annonces du gouvernement et des décisions de l’Etat. Avec 22 dates annulées et une exposition remise à plus tard j’ai, à ce jour, rattrapé la bascule avec mon exposition et le volume de 7 dates sur les 22 perdues. Qui plus est une partie de ces 22 dates (donc seulement 15 en volume désormais) sera peut être reportée. A ce jour je dirais 5 d’entre elles. En sortie de confinement j’aurai perdu le volume de dix engagements seulement, ce qui limite la casse. Mais voila, pour nous le confinement va continuer car nos métiers dépendent de la fréquentation du public. Dans les prochains jours je vais devoir mettre en place un plan que j’ai en tête depuis un moment, et qui, je l’espère, me fera tenir jusqu’à ce que les lieux de spectacles rouvrent. Et pour ça aussi j’ai une idée. On verra. La guerre n’est pas finie. 

43

Chronique de mon nouvel album

jeudi, avril 23, 2020

Le nouveau BATIST chez Mk Label

Mk Label est une écurie musicale que j’ai montée en 1996
Chez qui Batist sort son nouveau EP aujourd’hui. Je lui passe la parole:


« Bonjour
Voici mon nouvel EP ! Il comprends 4 nouvelles chansons, enregistrées entre le studio Pipo de Steve Surmely, le home studio de Laurent Saligault, et chez moi. A la batterie, on retrouve les grandioses Rémi Faure (Cid Hamet Benengeli) et Raphaël Léger. A la basse et au xylophone, l'immense Lolo Saligault.
Au mix, le non moins grand Antoine Tonyño Giraud, et parfois Tonyno et moi meme. Au mastering, Benjamin Joubert.
Ce sont des chansons dans une veine plutôt acoustiques et calmes, certaines récentes, certaines moins récentes, mais tournant toutes autour du même thème. Je vous laisse le deviner (indice: il est dans le titre).
Voici les liens. Des grosses biz.

iTunes: https://apple.co/3bxCtQu
Deezer: https://bit.ly/2RZKtls
Spotify: https://spoti.fi/2SgrHqv
Youtube music: https://bit.ly/2W4KuGn
https://fanlink.to/cRaa

MK LABEL (Kim Giani) »

Chronique de mon nouvel album chez Benzine

38

12e concert en vidéo privée:

Depuis le début du confinement j’en suis à ma 12e représentation privée en vidéo. Soit en tant que narrateur de l’histoire d’un courant musical, soit en tant que chanteur sous mon nom Kim, soit en tant que Jean Pierre Fromage. Ces concerts sont payants, parfois en direct, parfois en vidéo envoyée par mail. Je suis ravi que des gens aient joué le jeu. Je lance aujourd’hui un abonnement mensuel. On verra comment cela prend. En parallèle je réalise des programmes vidéos autour de la musique, sur mon groupe privé Super Pizza Club. L’ambiance est conviviale, les gens peuvent partager des documents, je fais des tutos, bientôt des lives, c’est gratuit et pour une toute petite poignée de ceux qui me suivent sur les réseaux.
Je continue mes improvisations quotidiennes, je commence à doucement programmer des concerts en sortie de confinement, j’enregistre, mixe et finalise des choses que je devais sortir depuis un moment.
Un magazine de l’Est de la France dont je garde le nom secret m’a demandé d’écrire à propos de la musique. J’ai rendu mon sujet aujourd’hui, sur Marie Klock. Je dois faire un dessin maintenant. Clea a enregistré de la musique avec moi, à distance pour un prochain disque, et j’ai finalisé la pochette et le mix du duo que j’ai enregistré avec Garance, cette super chanteuse, pour notre single en duo.
Notre prochain single en duo

Concert de Jean Pierre Fromage sur Zoom