vendredi, septembre 26, 2008

SOIREE PRIVE "HERMAN DUNE AND FRIENDS"

Hier soir, j'ai joué à la soirée privée d'Herman Dune. D'ailleurs, nous etions la saint Hermann hier. J'ai pensé que c'etait fait expres, mais lorsque je l'ai fait remarqué aux gens, tout le monde etait surpris.
David Ivar et Neman m'ont invité à participer a cette soirée. C'etait un concert tres privé organisé par la Blogotheque, ce site web qui propose, entre autres, des streamings de concert enregistrés dans des conditions un peu particulieres. Il y'a par exemple les "city series"qui sont des concerts filmés de maniere un peu sauvage au sein d'une ville. Le 27 septembre doit d'ailleurs etre mis en ligne la session bordelaise pour laquelle j'avais joué. C'etait en mars dernier, je partais vivre a Paris le jour meme. J'avais chanté "when the river turns around" dans la rue traversant la Garonne pour rejoindre le camion de Calc revenant de tournée, puis chanté une reprise de Bowie avec Julien Pras. Cette session devrait etre visible ce week end.
Hier, c'etait un peu different. Pour ce genre de soirée, la Blogotheque lance des invitations par mail, puis tire au sort le public, puis les invite à un concert tres privé. nous etions 30 je crois, hier, dans cet appartement de Saint Ouen pour voir Herman Dune en trio dans un jardin. Seul Ben ( ex Cyan et Ben) etait amplifié. Neman aux bongos et David Ivar a la guitare. Point. Quelques lumieres, et un voisin qui demande à arreter la musique car il doit aller au lit. Etonnant quand on sait qu'au meme moment sur canal plus décalé, Herman Dune passait surement à "La Musicale"! Mais le voisin chiant ne s'est manifesté que pour la derniere chanson du concert. Heureusement. Ce qui nous a laissé entendre des versions magnifiques de quelques chansons du dernier Dune ainsi que de "Giant", quelques autres et un inedit tout neuf d'il y' a deux ou trois semaines, surement present sur le prochain album. Le public etait archi calme, malgré les cameras archi presentes. Ce qui ne m'a pas du tout rappelé les concerts en appartement où j'ai pu jouer, dans lesquels il etait préférable pour moi de m'armer du banjo tant il fallait passer par dessus les hurlements festifs des gens. Et je peux comprendre d'ailleurs que les gens soient un peu excités de recevoir des musiciens chez eux. Ce qui m'etonne c'est que David Ivar degage ce fluide si particulier qui fait s'assoir les gens et l'ecouter.
En deuxieme partie de soirée, tout le monde rentre dans l'appartement pour l'open mic sans mic des Dune. L'equipe de la Blogotheque a besoin de temps pour refaire l'eclairage ce qui nous rappelle tout de meme qu'il s'agit d'une soirée filmée. Le but etait de faire dans un appartement la meme chose que le groupe organise depuis des années au Pop In de Paris: un open mic. Le groupe reçoit des chanteurs et chanteuses, les presente, et les fait jouer deux chansons. J'ai oublié le nom de la premiere invitée que David Ivar a présentée, mais elle jouait du clavier pour enfant. Puis il y'eut Ben en solo, ex Cyan&Ben et actuel bassiste d'Herman Dune pour des chansons superbres a la guitare. Ben me rappelle David Lespes. Peut etre parcequ'ils sont amis. Ils ont les meme gestuels lorsqu'ils jouent de la basse ou de la guitare. Il y'eut aussi Turner Cody pour un set solo au trombone. Puis il y'eut This is the kit, simplement représenté par Kate, membre fondatrice du projet, au banjo, et c'etait magnifique. Je suis tres tres tres fan de Kate. Je suis passé apres Kate, en toute fin. J'avais simplement ma guitare et un harmonica. Une des techniciennes de la Blogotheque m'avait colé un micro h/f sous le tee shirt et ce dernier tombait pendant la premiere chanson. Tout etait filmé, mais aussi enregistré avec une regie super pro. D'ou la presence du micro sous le tee shirt pour la captation.
J'ai commencé par "Summer in Pyla", ce qui me semblait un bon debut puisqu'il s'agit d'une chanson sur mes vacances sur la dune du Pyla. Je viens d'aménager derriere la butte Montmartre, et je joue a une soirée Herman Dune. Ca fait plein de dunes, pour moi c'est coherent et çà me suffit à justifier le choix de ma chanson. De plus, Mary etait là, et c'est toujours mieux de jouer cette chanson quand elle est là, puisqu'elle parle de nos vacances. Le public d'Herman Dune est tres attentif aux paroles, ce qui fait que les gens ont rit sur le couplet ou j'explique que je rencontre un mome et que c'est a ce moment là que je me souviens que je n'ai jamais appris l'allemand. C'est bien la premiere fois que des gens pige ce couplet. Pour moi, çà a vraiment du sens car cette anecdote a vraiment eut lieu. Sauf que le petit garçon ne parlait pas allemand. Qu'importe. Elle resume à quelle point je passais un bon moment sur la dune. Le mome s'appelait Georges et je me souviens tres bien n'avoir rien compris a ce que me racontait ce gosse. Pas grave, j'etais en camping au Pyla, il y'a des centaines de suedois ou de norvegiens, je pige rien, mais qu'est ce que c'est chouette. Le fait que les gens aient saisi cette anecdote hier etait un moment vraiment particulier pour moi. Je repensais au bassin d'Arcachon, et à l'ocean en general. Lorsque j'ai joué "When the river turns around" juste apres, elle etait plus chargée que d'habitude. Elle m'est venue peu de temps apres "Summer in Pyla"et son enregistrement, et elle parlait de mon futur depart de Bordeaux. C'etait un soir, et j'etais à la guitare sur mon canapé. Depuis des années j'avais cette grille dans les mains et ces quelques bouts de notes que je n'aimais pas. Hier soir, en compagnie des Dune, leurs amis et leur public, j'ai eu l'impression pour la premiere fois de jouer la chanson exactement telle que je la jouais avant de l'enregistrer. C'est à dire avant que je ne lui mette un habit de production moderne pour qu'elle passe des frontieres numeriques. C'est à dire avant qu'elle n'ait son passeport pour les pistes de danse et qu'elle fasse groover Saintes l'autre soir. Avant qu'elle soit synthetique et new wave. Bref, quand elle n'etait encore qu'une folk song comme j'en eus fait plein et qui avait du mal à sortir de ma maison autrement que dans des disques archi dur à se procurer.
En toute fin de soirée, nous avons joué tous ensemble "By the rivers of Babylone"des Melodians. Herman Dune et tous leurs invités. Ben et moi avions l'impression etrange d'etre dans une secte. David Ivar a tenu a la jouer en Fa, ce qui m'a beaucoup étonné.
Une tres bonne soirée.
La journée d'hier etait tres bien aussi: j'ai quasimment fini la partie instrumentale d'une nouvelle chanson pour mon prochain album. Puisqu'il n'y a pas encore de titre, appelons la "eld2". J'ai passé 6 heures dessus, il ne manque plus que le chant que je vais faire aujourd'hui. Il y'a des kalimbas, de la batteries, des tam tam, des bongos, des maracas, de la basse, de la guitare electrique, du synthé, des flutes, de la folk. Il y a trois parties a la chanson et je ne sais pas tres bien vers ou çà va.
Ce qui n'a pas marché du tout en revanche, ce sont mes 9 concerts en webcam. J'avais du bouger tous mes rendez vous de concert sur skype pour etre a l'heure a la soiré "Herman Dune and friends". Jusque là, les quelques uns que j'avais déplacé n'ont pas été tres géné de çà. Ce sont meme les plus chanceux car j'ai eu un soucis avec ma webcam. Peut etre la mise à jour de firefox, je ne sais pas. Le probleme est desormais résolu. J'ai donc recalé des nouveaux rendez vous. Voir ma page myspace: http://www.myspace.com/kimlive

Ciao.

2 commentaires:

Philippe a dit…

"J'ai oublié le nom de la premiere invitée que David Ivar a présentée, mais elle jouait du clavier pour enfant. "

Lisa Li-Lund ?

francois a dit…

c'était rivkah, je pense (pas sûr de l'orthographe)

à bientôt Kim, j'ai bien ri pour ton couplet ;)